Pourquoi une candidature supplémentaire ? (André)

J’ai suivi vos travaux et les ai trouvés d’une très grande qualité. Je crains simplement que votre projet présente deux défauts majeurs :

1) Il n’a pas été construit avec la participation du plus grand nombre possible. Or la méthode est aussi importante que le résultat (que je trouve, encore un fois, excellent)

 2) Justement son excellence, l’extrême soin apporté dans les analyses, … en font un projet que je crains trop éloigné d’une constitution accessible par nos concitoyen-ne-s et que nous voulons se voir appropriée par le plus grand nombre.

Proposer une constitution clé en main, ne me paraît pas la bonne méthode.Mais merci pour le travail fourni : si j’ai l’occasion de participer à une constituante, j’utiliserai, je pillerai tant que faire se peut, vos travaux. Soyez-en assuré-e-s. Mais la partie ne sera pas aisée.

Réponse DDR : Nos travaux de réflexion, d’analyse et de mise en forme se sont déroulés pendant deux ans de janvier 2014 à décembre 2015, pendant lesquels nous avons tenu 76 réunions, soit physiques à Paris, soit à distance par skype. Chaque réunion a duré en moyenne 4 heures et nous avons produit, en plus du « Programme » pour une société de l’après croissance, un compte rendu complet des réunions préparatoires(165 pages). Nos travaux ont toujours été ouverts au « plus grand nombre possible », par voie de publicité sur les réseaux sociaux, et dans la mesure de nos moyens de diffusion. Quant au résultat, nous considérons qu’il n’est pas oblitéré par la méthode avec laquelle il a été obtenu, mais qu’il doit être jugé sur son contenu seul. Le contraire serait introduire de la subjectivité et de la présupposition dans un jugement qui ne doit se porter que sur les mesures concrètes qui sont proposées.

De plus, il ne faut pas oublier que ce programme a pour vocation d’être soumis « au plus grand nombre » par voie de référendum et que le plus grand nombre aura tout le loisir de le rejeter.

Enfin, nous indiquons en première page de notre site internet que : « nous souhaitons que tous les groupes d’initiatives citoyennes qui réfléchissent sur la refonte des institutions puissent se l’attribuer (le programme), le commenter et le critiquer. Nous sommes demandeurs de débat et répondons à toute sollicitation dans ce sens, avec une préférence pour les rencontres physiques et les débats vidéos ».

Si proposer un programme clé en main, n’est pas la bonne solution, comme vous le pensez, alors dites nous : « quelle est la bonne solution ? ».

Enfin, que ce projet vous paraisse dévalué par le fait qu’il soit trop éloigné des préoccupations du plus grand nombre, c’est possible…. Tout au moins pour l’immédiat, et tant que la société industrielle n’aura pas encore montré ses premiers signes à l’oeil nu (c’est à dire de façon visible pour « le plus grand nombre ») de sa banqueroute inéluctable. Sur ce sujet voir les vidéos : https://youtu.be/uqcDoIS9elk et https://youtu.be/ru3gagGR1tU

A partir de ce moment-là, nous pensons que notre programme acquerra une certaine accessibilité, que vous lui contestez actuellement. C’est dans cette perspective que nous travaillons, et pas dans le marketing politique à court terme .

5 commentaires pour “Pourquoi une candidature supplémentaire ? (André)

  1. J’ai lu tout vos travaux et les ai largement appréciés, comme je vous l’ai indiqué dans mon premier message. Mais je crois d’avantage dans la construction collective (une constituante avec tirage au sort d’une partie importante de constituant-e-s). Encore une fois, votre travail est super excellent, mais le référendum ne permettra qu’un oui ou un non et non pas une participation populaire la plus large possible. C’est cette méthode qui me paraît très importante, quitte à obtenir un résultat moins « bon », mais il sera le NOTRE, à toutes et tous, et pas une constitution extrêmement fignolée comme celle que vous avez construite. Et je le répète, si comme je l’espère, La France Insoumise parvient à se mettre en situation de mettre son programme en place, je tenterai, avec tous mes moyens, d’utiliser vos travaux pour qu’ils soient utilisés dans la construction de la nouvelle constitution.
    Pour conclure, présenter un candidat supplémentaire, qui ne recueillera que très peu de suffrages, enlèvera ceux-ci à une candidature qui peut prétendre à fédérer tou-te-s les citoyen-ne-s qui espèrent en des valeurs communes : Vivre ensemble et en paix, le partage, ne plus détruire la planète, …

  2. IL existe un certain paradoxe dans vos propos que nous retrouvons à chaque échange cordial avec les GVs. Lorsque vous dites : « le référendum ne permettra qu’un oui ou un non et pas une participation populaire la plus large possible ». Que voulez-vous dire exactement ? La votation directe de l’ensemble des citoyens n’est-elle pas déjà la participation la plus large possible? Mais sans doute voulez-vous dire que le projet proposé n’a pas été élaboré « lui même » par une large proportion des citoyens. C’est un argument bien connu auquel nous apportons deux réponses :

    1. Nous sommes dans l’attente d’un projet de nouveau corpus législatif depuis plus de 10 ans que le mouvement constituant existe. Et nous n’avons toujours rien vu venir, sauf le nôtre.

    2. Une question reste floue au sein des GVs : à supposer qu’un projet global et cohérent finisse par voir le jour, émanant de travaux conduits par « le plus grand nombre possible » de citoyens bénévoles (combien d’ailleurs?). Ce projet sera-t-il soumis à référendum, ou adopté d’autorité au prétexte qu’il aura été conçu par le plus grande nombre possible. Cette question n’est pas tranchée au sein des GVs et constituants….
    Si le projet doit être adopté par référendum, cela revient alors au même quelque soit le projet proposé : les citoyens jugeront sur la base des propositions concrètes après débat préalable suffisamment long. Nous avons d’ailleurs prévu au moins 6 mois de débat contradictoire citoyen avant de soumettre notre projet au suffrage universel. Si, par contre, le projet doit être adopté sans vote au prétexte que son élaboration a été démocratiquement vertueuse (!), nous disons qu’il y a problème…..

    Enfin, lorsque vous dites que les voix qui se porteront sur notre candidat risquent de faire défaut à un autre, pouvez vous préciser à qui vous pensez exactement?

  3. Je me permets de répondre à la dernière question (même plusieurs mois après !)… PHILIPPE André parle de la « France Insoumise » qui est le parti politique de Jean-Luc Mélenchon. Il pense donc que le candidat de « Démocratie directe et Résilience » fera perdre des voix à ce dernier. Voilà, c’est tout ce que je voulais dire !
    A bon entendeur, salut !

  4. Le délai n’est pas un problème car il n’est jamais trop tard pour bien faire. Cela dit votre propos est étrange…. Qu’est-ce qui peut bien vous faire croire que les sympathisants de DDR sont solidaires électoralement de M. Mélenchon ?

  5. Euh… Je n’ai pas sous-entendu que les membres de DDR étaient pour le parti de M. Mélenchon.
    Dans ma première intervention, je voulais juste clarifier ce qui n’avait l’air de ne pas avoir été compris (mon ego a pris le dessus !). Je me rends compte maintenant qu’elle n’ést pas pertinente et qu’elle mène à des quiproquos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>