Qui sommes nous ?

Nous sommes un groupe de citoyens ordinaires contestant le système de démocratie (soi-disant) représentative installé depuis les grandes révolutions du 18ème siècle, et militant pour l’établissement d’une démocratie directe conférant au seul peuple le pouvoir de faire les lois. Compte tenu de notre position, nous n’avons bien évidemment pas accès aux médias traditionnels (presse écrite, radio, télévision) qui sont quasiment tous propriétés de l’oligarchie dominante économico-financière, elle même pourvoyeuse du personnel politique en place.

Notre mouvement compte environ 300 adhérents et nous sommes présents sur internet depuis mi-2013 par l’intermédiaire des supports suivants :

Nos documents programmatiques sont le fruit d’une série de 76 réunions tenues entre janvier 2014 et décembre 2015, auxquelles ont participé concrètement une trentaine d’adhérents. Ils sont accessibles et librement consultables dans la rubrique « Ressources ».

Partenaires:

Notre analyse : une décroissance économique inéluctable va commencer à s’installer dans quelques années par suite de la déplétion des ressources fossiles et minérales, d’une part, et de l’impossibilité de leur trouver des substituts à l’identique, d’autre part. Nous considérons que ces contraintes vont créer des conditions de déstabilisation pour la plupart des référentiels actuels, ainsi qu’une situation « révolutionnaire de fait », nécessitant de repenser les bases de notre organisation sociale. Il convient donc, dès maintenant, de réfléchir à une reconfiguration complète des relations politiques entre l’individu et la collectivité, c’est à dire de l’Etat. Pour accompagner cette décroissance industrielle, un simple replâtrage en forme de remaniement partiel de telle ou telle disposition législative ne suffira pas. C’est l’ensemble du contrat social qu’il faut repenser dans sa globalité, en tirant tous les enseignements de la bulle civilisationnelle qui, ayant aujourd’hui atteint son apogée, va commencer bientôt à se dégonfler devant nous. Il n’est pas trop tard, ni trop tôt pour bien faire car les enjeux sont déjà lancés.

Notre méthodologie : Notre plan de travail réparti sur deux ans (2014/2015) a été programmé en trois phases : 1ère phase : Etude critique de la Constitution et des institutions actuelles, et notamment du traitement constitutionnel des valeurs de liberté, d’égalité de fraternité – Durée  : 6 mois – 2ème phase : Réflexion fondamentale sur les principaux domaines de l’activité socio-politique : la création monétaire, le système législatif, le pouvoir exécutif, la justice, les rôles de l’Etat, le financement de l’Etat, le budget de l’Etat, l’entreprise, l’aide sociale, la retraite, les médias, les relations internationales, etc….. Durée  : 9 mois – 3ème phase : Rédaction d’une Constitution nouvelle et refondation des codes juridiques. Durée  : 9 mois

Notre statut : Nous sommes déclarés en association Loi de 1901 à caractère politique sous le numéro W711001674. Les statuts sont consultables ici.